La mise en marché des produits de la pêche

En France, les produits de la pêche et de l’aquaculture couvrent environ 1/3 des besoins d’approvisionnement. Environ 200 000 tonnes de produits sont commercialisées en criée, pour une production totale d’environ 650 000 tonnes de pêche et d’aquaculture (FranceAgriMer, 2017). Depuis les années 2000, les ventes en criée ont perdu 1/3 de leurs volumes.

Source EUMOFA 2016 : Le marché européen du poisson

Les principaux fournisseurs sont la Norvège (saumon), la Chine, le Vietnam, l’Islande (Cabillaud) et l’Equateur (crevette).

Source EUMOFA 2016 : Le marché européen du poisson

En France, les produits de la pêche et de l’aquaculture couvrent environ 1/3 des besoins d’approvisionnement. Environ 200 000 tonnes de produits sont commercialisées en criée, pour une production totale d’environ 650 000 tonnes de pêche et d’aquaculture (FranceAgriMer, 2017). Depuis les années 2000, les ventes en criée ont perdu 1/3 de leurs volumes.

Source FranceAgriMer 2017 : Les filières pêche et aquaculture en France

Les halles à marée (HAM) sont au nombre de 37 en France en 2015. Ces places de vente aux enchères s’occupent de la première mise en marché de la majorité des produits de la pêche fraiche française. Les halles à marée assurent généralement la débarque des produits, le tri, la mise en vente et l’allotissement. Les produits sont triés, par espèce, calibre et qualité.  Les notations de qualités sont, par ordre décroissant : Vivant, Extra (E), A, B.

La vente à distance se met en place depuis plusieurs années dans les criées françaises, permettant aux professionnels de réaliser leurs achats simultanément sur plusieurs places de marché à partir de leur ordinateur pour optimiser leurs achats. En 2016, 1 596 acheteurs ont réalisé des transactions dans les criées françaises. Ces acheteurs sont principalement des mareyeurs, des poissonniers, des grossistes, des distributeurs et des industriels.

Les principales thématiques d’actualité sont :

  • L’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) pour les préannonces de débarquement: l’enjeu de ces nouvelles technologies est de donner plus de visibilité et de prévisibilité aux apports en criées pour permettre à l’aval de la filière de mieux vendre les produits débarqués.
  • L’amélioration de la coopération interportuaire, l’harmonisation du tri sous criée.